Le Digital Learning, l’avenir de la formation ? | VitalSmarts France

Nouveautés, Serious Game

5 mars 2020

Le Digital Learning, l’avenir de la formation ?

Les concepts sont dans toutes les bouches et reviennent sans cesse : digital learning, online learning, blended learning, réalité virtuelle ou augmentée. La technologie a aussi vocation à révolutionner le monde de la formation mais à quel prix ?

Si tous s’accordent pour dire que les avantages en termes de temps, de déplacement, et plus généralement de coûts poussent vers une augmentation du nombre d’organismes proposant des formats digitaux, il n’en demeure pas moins de nombreuses interrogations.

La première

La formation digitale est-elle aussi efficace que la formation présentielle et par extension, peut-elle même prétendre à la remplacer ?
Si les études réalisées (Baromètre Cegos 2017) montrent que oui, le digital prend de plus en plus de place (38% des actions de formation), il n’en demeure pas moins que le présentiel reste la modalité privilégiée par les entreprises.

Pourtant, la question de la digitalisation de la formation se pose dans un monde ou l’on demande de plus en plus d’agilité et de compétences transversales de la part des collaborateurs. Le manque de temps est souvent invoqué pour justifier la mise en place de formation e-learning, à la demande du collaborateur. Mais si cela satisfait certains, d’autres sont plus que sceptiques sur l’appropriation des concepts et le bénéfice retiré par l’apprenant. Et pour cause, si quelques-uns font la démarche de se lancer dans un développement personnel, sans incitation extérieure, d’autres ne se prendront le temps de se poser pour une formation que si on les pousse à s’asseoir dans une salle et à participer à une session en présentiel.

Tous les apprenants ne sont pas les mêmes

On fait trop souvent l’amalgame entre formation digitale et qualité moindre. L’Homme est ainsi fait, ce n’est pas parce-que vous lui proposez d’apprendre en lui mettant sous les yeux de beaux concepts bien « packagés » qu’il va pour autant se lancer. Voilà une fois de plus, une vérité plus que discutée et d’ailleurs discutable. Nous sommes tous différents. Et si pour certains, la motivation sera suffisante pour les décider à apprendre à nouveau, pour d’autres, il faudra plus que cela.

Il faudra leur montrer les bénéfices de l’apprentissage, leur donner les moyens de se lancer, les inciter, les encourager, les accompagner. Il est trop facile de simplifier par « il est trop faignant pour apprendre », phrase que l’on entend parfois dès le plus jeune âge… Certains apprennent plus vite que d’autres, certains apprennent en lisant, d’autres en échangeant, d’autre en répétant, encore et encore, il n’y a pas de meilleure méthode en tant que tel, il y a la méthode qui fonctionnera pour vous. Pourquoi essayer de coller une étiquette sur telle ou telle modalité pédagogique puisque par défaut, il pourra s’agir de la bonne modalité en fonction de l’apprenant ?

Mais alors, comment faire, que ce soit en digital ou en présentiel, pour engager TOUS les participants et ne laisser personne sur le bord du chemin ? En variant les modalités pédagogiques pour engager un maximum de participants ! Voilà la meilleure option pour garantir l’ancrage des concepts.

Lectures, vidéos, explications, jeux de rôles, échanges en sous-groupes, mises en situation, partage d’expérience, coaching, Serious Game, etc… voilà ce que nous avons pu mettre en place chez VitalSmarts au fur et à mesure de nos accompagnements et qui fait vraiment la différence.

Non, tout le monde ne sera pas assidu lors des exercices mais peut-être que ces personnes préféreront lire le livre remis en parallèle de la formation. Tous le monde ne participera pas aux mises en situations mais peut-être qu’ils oseront davantage au moyen d’un Serious Game. Qui peut dire ce qui fonctionne le mieux pour l’autre ? Reste tout de même la réalité que OUI, certains ne veulent PAS apprendre mais il s’agit là d’un autre problème…

La place des RH dans tout ça ?

Les RH sont justement là pour apporter leur expertise : pour que la formation réponde vraiment au besoin des participants, il faut sélectionner le bon assemblage de modalités, la bonne durée et les adapter en fonction du public, de ses contraintes, de ses habitudes, etc… Ce sont bien ceux qui sont au plus prêt de la réalité de l’entreprise et de ses collaborateurs qui sont le plus à même de les aider. Charge alors à l’organisme de formation de s’adapter tout en étant force de proposition pour faire évoluer les comportements.

Pourtant, une formation n’est pas une baguette magique et je sourie souvent quand l’on me pose la question du ROI en formation. Il est tellement illusoire de croire qu’une formation à elle seule peut faire évoluer les comportements et je mentirais à mes clients si je leur disais que oui, après ces quelques heures/jours passés avec nous, leurs collaborateurs seront transformés !

Avez-vous tout compris aux mathématiques en sortant de 2 heures de cours avec votre professeur au collège ? NON, vous avez fait vos devoirs, appris vos leçons, échoué et recommencé. Etes-vous devenu un compositeur de génie à l’issue de votre premier cours de solfège ? TOUJOURS PAS ! Vous avez répété encore et encore jusqu’à devenir meilleur pour pouvoir aligner deux notes sur une partition.

L’apprentissage, quel qu’il soit se fait au moyen de la répétition, jusqu’à ce que votre cerveau intègre le concept définitivement et en fasse une habitude (cf : The Power of Habit, Charles Duhigg).

Au fond, digital ou non, l’enjeux de la formation et son succès ne résident pas uniquement dans les modalités adoptées mais bien en un ensemble de facteurs interdépendants entre le prestataire de formation et l’entreprise commanditaire. Charge à nous tous donc de nous aligner pour faire de la formation, un véritable outil de développement pour les collaborateurs !

Et vous, êtes-vous plutôt pour ou contre la digitalisation de la formation ?

Par Anne-Laure Mozimann,
A propos de l’auteur : Anne-Laure Mozimann est Learning & Development Consultant chez VitalSmarts France. Elle accompagne ses clients dans la construction et le déploiement de solutions d’accompagnement et de formation en changement comportemental. VitalSmarts est un cabinet international qui figure dans le Top 20 mondial des organismes de formation en leadership.

article suivant
5 mars 2020

Comment gérer ses émotions au travail ?

Lire l'article suivant