La flexibilité : nouvelle compétence clé du manager d’aujourd’hui ? | VitalSmarts France

La flexibilité : nouvelle compétence clé du manager d’aujourd’hui ?

Face à une génération Z de plus en plus nombreuse dans la vie active, les techniques managériales évoluent pour s’adapter au profil de ces nouveaux collaborateurs. De plus en plus connectée, créative et communicante, cette génération influence les styles de management et de leadership en entreprise. Confrontés à ces nouveaux profils et des équipes hétéroclites, quelle posture adopter et en quelles circonstances ? Devez-vous faire preuve de flexibilité ou adopter un style directif ? Focus sur une nouvelle compétence clé en entreprise : la flexibilité !

Flexibilité dans un modèle autocratique : comment se positionner en tant que manager ?

Les leaders, reconnus comme tel en entreprise, possèdent des compétences techniques indéniables, mais ont parfois une influence managériale limitée par manque de souplesse. Être un bon manager exige en effet d’avoir recours à des compétences comportementales comme l’écoute, la collaboration, l’agilité ou encore la capacité de s’adapter au changement. Pour mettre en place ces aptitudes, la souplesse est primordiale. Les leaders inflexibles ont du mal à travailler efficacement avec les autres, sont limités dans leur créativité et ont des difficultés à créer des relations vertueuses sur le long terme.

Une erreur classiquement commise est de croire que son management est flexible alors que l’on prend les décisions globalement de manière unilatérale. Sans chercher à stéréotyper les choses, on peut qualifier le style de management en France comme étant proche de l’autocratie, souvent caractérisé par un mode de décision « top-down ». Il est en effet centré autour du « chef de l’exécutif ». Rigidité managériale et système autocratique sont facteurs de démotivation à tous les niveaux de l’entreprise.

Le fait de ne pas être conscient de son manque de flexibilité crée des obstacles dans l’expression du plein potentiel des collaborateurs. Le fossé est d’autant plus grand avec la génération Z qui a un rapport décomplexé à l’erreur et plébiscite un mode de décision davantage décentralisé.

Cathia BIRAC, auteur de Conversations Cruciales, Savoir et Oser dire les choses, nous fait part de son expérience sur le sujet :

 Même avec de bonnes intentions, les managers font parfois preuve d’inflexibilité dans leur gestion d’équipe. Quand le stress augmente et les deadlines sont courtes, les managers imposent leurs décisions et se ferment aux idées des autres pour agir vite. Cela peut fonctionner sur le moment mais crée du désengagement sur le long terme. Les collaborateurs s’épuisent en essayant de partager leurs idées et finissent par céder pour éviter les conflits. Ils se comportent alors comme de simples exécutants et non plus comme parties prenantes à un projet plus global. Il faut garder à l’esprit que les collaborateurs donnent le meilleur d’eux-mêmes lorsqu’ils se sentent encouragés à participer, qu’ils ont la liberté de prendre des décisions dans un cadre de confiance et qu’ils savent que leurs idées apportent une valeur ajoutée aux projets de l’entreprise.

Quels sont les comportements à adopter pour un leadership flexible et efficace ?

Un manager flexible écoute les idées de ses collaborateurs et leur donne de la valeur. Il s’adapte aux changements et s’ouvre aux divergences de points de vue. Il se nourrit d’une diversité d’opinions et s’en sert pour nourrir une collaboration efficace avec ses équipes. Doté d’une excellente capacité d’écoute, le manager flexible se concentre sur les points de convergence et construit sur les idées des autres, créant ainsi un climat propice à l’émergence de nouvelles idées.

Les managers flexibles acceptent le changement comme faisant partie intégrante de leur fonction et s’adaptent lorsque l’adversité surgit. En cas de conflits, d’incompréhensions ou de désaccords, ils réévaluent la situation, apprennent de leurs erreurs tout en se concentrant sur l’objectif final. Bien que le changement puisse être difficile à vivre, un leader doit faire preuve de flexibilité en toutes circonstances et mettre toute son énergie à trouver des solutions aux défis qu’ils rencontrent.

La caractéristique d’un manager efficace est sa capacité à faire face à l’adversité. Les leaders qui réussissent collaborent en toutes circonstances avec les autres et restent maîtres de la situation même en dehors de leur zone de confort. Pour réussir, point de secret : Mettez-vous au défi d’accepter le changement et de faire preuve de souplesse !

Comment VitalSmarts s’engage auprès des managers pour les accompagner dans les dynamiques de changement ?

Chaque manager a déjà été confronté à des situations complexes dans lesquelles sa flexibilité est passée au second plan. Acquérir les bons réflexes comportementaux pour faire face à ces situations, savoir instaurer une relation équilibrée et se sentir capable d’intervenir positivement nécessite de se remettre en cause, de se préparer et de s’appuyer sur des méthodes éprouvées.

Découvrez en ligne notre approche pour développer ces compétences managériales :

Pour en faire une pratique courante, contactez-nous pour bénéficier de notre expertise !
Nous contacter

article suivant
29 novembre 2019

Construire une culture du feedback : élément essentiel du management par la performance

Lire l'article suivant