Comment être un manager efficace et amical ? | VitalSmarts France

Crucial accountability

7 octobre 2019

Comment être un manager à la fois efficace et amical ?

Et s’il était possible d’être à la fois un manager efficace et entretenir des relations sympathiques – voire amicales – avec les membres de votre équipe ? Comment s’assurer la performance de son équipe tout en instaurant un environnement convivial ?

Il parait…

qu’être un bon manager n’est pas compatible avec le fait de se lier d’amitié avec ses collaborateurs, qu’il faut choisir entre être autoritaire et respecté OU sympathique et dans la retenue. Et s’il était possible d’être à la fois un manager efficace et entretenir des relations sympathiques – voire amicales – avec les membres de votre équipe ? Comment s’assurer la performance de son équipe tout en instaurant un environnement convivial ?

Il faut savoir trouver le juste équilibre : un style de management trop extrême n’est pas la solution. Mettre en avant votre intransigeance et faire étale de votre pouvoir ne fera pas de vous un bon manager. Être conciliant et vouloir se faire apprécier à tous prix de ses collaborateurs ne sera pas plus approprié. Nous savons que certains privilégient la productivité et la rentabilité et que d’autres portent leur attention sur le bien-être de leurs collaborateurs et l’harmonie. L’idéal est de jouer sur les deux tableaux.

Les meilleurs managers savent trouver le juste milieu.

Voici quelques astuces qui vous aideront à le trouver :

1. N’adoptez pas un comportement « tout blanc » ou « tout noir »

Il y a bien plus d’options que de se cantonner à un rôle de « chef » ou d’ « ami ». Évitez de tomber dans le piège et entamez le dialogue – aussi bien avec votre supérieur hiérarchique qu’avec votre équipe. Parfois nos meilleures qualités peuvent devenir nos pires défauts. Par exemple, la rapidité et la capacité à résoudre facilement des problèmes peuvent nous amener à oublier certains points et avis cruciaux : vos collaborateurs pourraient avoir l’impression que vous souhaiter uniquement les contrôler et que vous êtes impatient. A l’inverse, votre sympathie ne doit pas encourager les autres au laxisme, au non respect des délais ou à ne pas se sentir responsables.

2. Clarifier vos intentions

Demandez-vous comment mettre en place et mesurer les objectifs fixés en termes de productivité, de délais, de qualité et de budget. Cela revient à vous demander si les objectifs fixés sont clairs, comment tenir votre équipe responsable, comment faire face aux échecs et écarts de performance… Demandez-vous comment les mettre en place et les mesurer au niveau de l’individu.

Comment définir les objectifs ?

Comment allez-vous mesurer la satisfaction au travail ?

Comment allez-vous féliciter et récompenser vos collaborateurs ?

3. Déterminez qui fait quoi pour quand et comment assurer le suivi

Une bonne planification permettra à votre supérieur, à votre équipe et à vous même d’être assuré qu’ils se sentiront responsables et que rien ne sera laissé au hasard. Cela vous aidera également à définir les étapes nécessaires à l’obtention des résultats attendus en vue de mettre en place un environnement plus amical.

Pour aller plus loin et en apprendre d’avantage sur la responsabilisation des équipes, découvrez en replay, nos webinars sur le sujet de l’Accountability en entreprise : 👇

3 clés pour accélérer la performance individuelle et collective Comment comprendre, aider et encourager les autres ?

article suivant
7 octobre 2019

Formation virtuelle : Développez vos compétences comportementales du 2 au 6 décembre prochains avec VitalSmarts !

Lire l'article suivant