Comment accroître le niveau de collaboration des équipes ? | VitalSmarts France

Comment accroître le niveau de collaboration des équipes ?

Spécialiste du leadership et de la transformation de la culture managériale, et forte de plus de 10 ans d’expérience dans l’accompagnement stratégique des grands groupes, Dagmar Doring-Riva nous présente sa vision de la collaboration en entreprise. Au cœur de ses préoccupations : comment aider les entreprises et leurs équipes à faire preuve d’écoute et de questionnement pour arriver à trouver des objectifs communs et ainsi réussir à trouver des solutions pour répondre aux enjeux stratégiques.

De nombreuses organisations luttent quotidiennement pour accroître le niveau de collaboration au sein de leurs équipes. Des initiatives organisationnelles comme la transformation de l’espace de travail en open space sont mises en place pour accroître la collaboration. Mais force est de constater que ces initiatives ne garantissent pas forcément une meilleure collaboration dans l’entreprise.

Instaurer une culture de la collaboration

Les leaders et managers des organisations qui tentent d’instaurer une culture de la collaboration se concentrent souvent sur la manière de communiquer la valeur de l’approche collaborative et sur la redéfinition de l’espace de travail, mais ils oublient que la collaboration nécessite avant tout des compétences telles que la communication, le partage d’informations, l’écoute, l’empathie et la définition d’objectifs communs.
En considérant la collaboration comme une compétence, on peut ainsi la travailler pour mieux l’acquérir, plutôt que de la considérer comme une valeur. En effet, nous ne pouvons pas changer les valeurs des gens, mais nous pouvons influencer leurs compétences et leurs comportements.

La condition préalable

Francesca Gino, auteur de l’article « Cracking the Code of sustained collaboration » dans la Harvard Business Review, parle de la condition préalable de certaines attitudes mentales, telles que le respect des contributions des collègues, l’ouverture aux idées des autres et la sensibilité avec laquelle les actions menées affectent les autres collaborateurs, les équipes et l’entreprise. Elle mentionne également la nécessité de se tourner davantage vers l’extérieur, c’est-à-dire de ne pas se concentrer uniquement sur ses propres mots, idées et objectifs, mais davantage sur ce que nous pouvons apprendre des autres.

La capacité à suivre

Une autre compétence intéressante qu’elle mentionne dans son article est la capacité à suivre. De nombreux ouvrages mettent l’accent sur les compétences en leadership, mais la nécessité de suivre les stratégies mises en place est moins prise en compte. La recherche nous a appris que les meilleurs collaborateurs – ceux qui sont connus pour leur valeur ajoutée et leur capacité à résoudre les problèmes – sont capables de diriger et de suivre avec souplesse. Ce n’est pas si facile, car la flexibilité exige de céder le contrôle aux autres.

Pour la suite

Pour garantir le succès de votre collaboration inter-équipes, nous vous invitons à vous inscrire à notre prochain live webinar le Jeudi 27 Février à 14h30.
Vous y découvrirez des méthodes puissantes pour vous aider à préparer votre équipe, à se lancer dans une approche collaborative au sein de l’entreprise.

 

Par Dagmar Doring-Riva, Master Trainer VitalSmarts France

article suivant
7 février 2020

Deux compétences clés pour favoriser la collaboration

Lire l'article suivant